Liberté et choix

On dit que la vie est faite de choix. Elle nous présente une myriade d'options qui s'offrent à nous à chaque instant. Il nous suffit d'en choisir une.

Liberté et choix

 

On dit que la vie est faite de choix.  Elle nous présente une myriade d’options qui s’offrent à nous à chaque instant.  Il nous suffit d’en choisir une.  Et une fois que nous avons fait un choix, de nouvelles opportunités s’ouvrent immédiatement en attendant notre prochaine décision.  Nous avons la liberté de choisir un chemin, une direction, mais ce faisant, nous devons aussi accepter la responsabilité des conséquences de ce choix.  On peut donc dire que la vie est à la fois une opportunité sans fin et le poids d’une responsabilité totale.

Mais peut-on dire que chaque choix, chaque décision que nous prenons, est également fait en pleine conscience des conséquences ?  Bien sûr que non !  Il est probablement plus exact de dire que, pour la plupart d’entre nous, nous réagissons inconsciemment à la vie, plutôt que de prendre des décisions pleinement conscientes chaque fois que nous faisons un choix. Nous sommes poussés à agir de certaines manières qui sont influencées, voire dictées, par notre personnalité, notre caractère, cet ensemble de goûts et de dégoûts, d’attitudes, de convictions, de principes, de morale, etc.  Tous ces éléments sont intimement liés à notre caractère. Ils ont un impact sur nos comportements et les façonnent.  Nos comportements influencent nos choix, et nos choix reflètent nos comportements.

Ainsi, si nous acceptons ce scénario, nous devons également reconnaître que, pour la plupart d’entre nous, l’idée de libre choix, c’est-à-dire de choix faits consciemment en toute objectivité, n’est pas nécessairement exercée par nous.  Il serait plus exact de dire que de tels choix sont probablement une exception dans nos vies. Or, si tel est le cas et que notre personnalité, avec toutes ses nuances, est pratiquement incapable d’exercer le libre-arbitre, ne sommes-nous pas victimes de nous-mêmes ? Ne sommes-nous pas piégés dans une roue sans fin de choix qui ne sont que des réflexes de comportements ancrés, dont aucun n’est fait en toute liberté ? Oui ! Mais ce « oui » doit-il être une finalité déprimante, sans solution, sans moyen d’échapper au cycle ?

Heureusement non, car il existe une solution « spirituelle », mais elle est également fondée sur le choix. Pour comprendre cette affirmation, nous devons mieux comprendre notre situation, pourquoi nous sommes comme nous sommes. Notre personnalité est constituée de nombreux facteurs, qui exercent tous leur influence sur nous par le biais de nos pensées et de nos sentiments, et donc de nos actions dans la vie. Nous le savons intimement.

Nous avons tous connu ces moments où des émotions fortes, par exemple, nous font réagir, nous poussent à nous comporter d’une manière que nous aurions normalement évitée. Pensez à la colère, par exemple.  Nous avons également en commun ce type d’expériences lorsque nos convictions, par exemple, peuvent nous rendre obstinés, inflexibles, et qu’ainsi nos actions sont guidées par nos convictions concernant le bien et le mal, et que l’objectivité est tristement absente. En fait, nous pouvons donner des exemples de presque toutes les situations de la vie où nous sommes confrontés à la nécessité de choisir, mais ces choix sont profondément teintés par les nuances de notre personnalité, et donc fortement influencés par notre état d’être intérieur, et non pas issus d’une liberté objective.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que quelles que soient les conditions internes ou externes qui influencent nos choix, la responsabilité de nos actes demeure.  Nous entrons ainsi dans le domaine de la « spiritualité » humaine, car ces conséquences sont liées au karma, et le karma est le grand maître de l’humanité. Et quelle leçon le karma nous donne-t-il ?  La leçon de cause à effet !  La leçon de la responsabilité ultime !

Ce que tu sèmes, tu le récolteras !

Et comment cette leçon se manifeste-t-elle en nous ? Une fois que les expériences de notre vie ont suivi leur cours, pour le meilleur ou pour le pire, il nous reste nos propres réflexions et notre compréhension de ces situations. Cet aperçu est une prise de conscience croissante de nous-mêmes, des profondeurs de notre identité, de la nature et de l’activité mêmes de notre être. Les ramifications de nos décisions nous permettent de mieux comprendre les conséquences de nos actions, la qualité et l’état intérieur des situations que nous avons créées par nos choix.

Et que se passe-t-il alors ? Nos intuitions commencent à influencer nos choix. Le cycle sans fin mentionné ci-dessus est maintenant touché par une nouvelle influence, l’influence de la conscience de soi résultant d’une prise de conscience. Nos choix commencent à s’éloigner des impulsions automatiques du subconscient, pour s’orienter vers des décisions plus conscientes éclairées par la conscience objective de soi.

Ainsi, dans ce scénario, l’individu, à travers ses expériences de vie, acquiert une compréhension intérieure et personnelle qui commence à influencer ses choix. Au lieu de réagir automatiquement à la vie sans y penser, on commence à observer, à remettre en question et à réfléchir à ses choix et à leurs conséquences, ce qui donne un nouvel élan, une nouvelle influence et une nouvelle direction à tous les choix futurs.

Il ne suffit pas de nous dire : « si tu fais ce choix, telle en sera la conséquence ».

Non ! Nous devons grandir en conscience, dans la connaissance de soi, car elle seule peut nous guider afin que, grâce à nos nouvelles découvertes, nous parvenions à mieux comprendre la nature des conséquences, et donc la qualité de nos choix. Et à travers ce processus, nous nous libérons également de nous-mêmes, du passé, du subconscient, de toutes les impulsions actives en nous qui ont précédemment façonné les choix que nous avons faits.

Nos choix sont ensuite exercés avec un plus grand degré de liberté, une liberté acquise grâce à une prise de conscience nouvelle et à une acceptation de la responsabilité finale. Ainsi, nous posons les pieds sur un chemin « spirituel » ; un chemin taillé dans le roc des expériences de la vie, et pavé de choix façonnés par des connaissances durement acquises. Grâce à ce processus de liberté et d’autonomie nouvellement trouvées, nous ne nous contentons pas de suivre un nouveau chemin, mais nous grandissons aussi sur ce chemin vers un nouvel état d’être.

 

Share this article

Poster une info

Date: janvier 5, 2022
Auteur: Manny (Australia)

Image principale: