Le chant murmuré

Poème

Le chant murmuré

 

Mes yeux contemplent une histoire racontée, du plus profond de mon être.

L’expression de chaque mot contient une vérité.

Pourtant, si je la cherche, je dois lui répondre ; elle m’attire à travers les mensonges.

La question que tous les hommes se posent, pour connaître le « pourquoi ».

 

L’imagination remplit mes pensées, un univers s’offre à moi.

Pourtant les ombres taquinent ce que je voudrais saisir, leurs murs entourent mon âme.

Le sans nom que je désire nommer, le sans visage que je voudrais voir.

Mais ce que je tiens, c’est le vide : des cendres froides à la surface de l’océan.

 

Je fais face à mon intuition, ses échos sont sans voix.

Je cherche à toucher la perfection, je cherche la décision parfaite.

Le son de la confusion sur les vents du changement, c’est tout ce qui frappe mes oreilles.

Mon cœur se noie dans le chagrin, inondé d’innombrables larmes.

 

Ma volonté est impuissante, c’est un voyage sans retour.

L’invocation inspirée : un chemin solitaire et sans intention.

Ma volonté ne peut appeler la perfection, afin de connaître et voir son visage.

Pour sentir, pour toucher, pour entendre et voir ce que la nostalgie embrasserait.

 

Ô, Cœur des Cœurs, où reposes-tu, si profond, si étrange ?

En silence, ta voix résonne dans mon monde de changement.

Le murmure de la vérité remue de vagues souvenirs, perdus dans le temps,

De la vie effusée avec harmonie, qui se promettait d’être à moi.

 

Intuition, tu places dans mes mains la cadence de ta voix.

Tu me fais regarder dans les yeux la grimace de la mortalité.

Toutes les choses que je sais, que je crois et auxquelles je fais confiance, sont devenues des illusions.

Je me tiens dans mon néant, un soleil épuisé et mourant.

 

Mais alors que la lumière de mon existence commence à s’estomper et à décliner,

Une autre lumière invite l’espace à rejeter toute douleur.

Mon cœur est rempli d’images, la source de ce que Tu es.

Un aperçu, un espoir, une chanson d’amour, un écho lointain.

 

Une harmonie intérieure s’élève, une mélodie à deux voix.

J’élève la voix du sacrifice, pour rejoindre la tienne.

Je sens la dévotion dans mon cœur ; je ne peux que suivre la vérité.

Ce labyrinthe ne me cache plus le chemin qui mène à Toi.

 

Ô, Cœur des Cœurs, le rythme s’efface, une chanson nouvelle doit être chantée.

Les versets de ma vie, je les chante, et ton refrain commence.

Un chœur se joint à moi, j’entends leur voix, les chuchotements d’en haut.

Les voix de l’Éternité, l’harmonie de l’Amour.

 

Share this article

Poster une info

Date: juillet 9, 2021
Auteur: Manny (Australia)

Image principale: